Portraits

d'entreprises

  16.04.2019, 10:19
1/5  

NOMAD

Partenaire incontournable du maintien à domicile des personnes atteintes dans leur santé ou handicapées, l’institution Neuchâteloise NOMAD change en profondeur son mode de fonctionnement dès 2019.

Mandatée par l’État de Neuchâtel pour délivrer et organiser les soins à domicile sur tout le territoire cantonal, NOMAD opère, courant 2019, un changement radical dans son processus de prise en soins. « Ça change tout le temps de soignants », « Je ne sais pas à qui m’adresser pour parler de mon patient », l’institution a récolté et entendu les critiques émises à son sujet. Des critiques provenant aussi bien de ses clients que de ses partenaires, notamment les médecins. La solution adoptée pour y remédier? La création d’équipes plus petites et plus autonomes.
intro

NOMAD est l’acronyme pour Neuchâtel Organise le Maintien à Domicile. L’institution de droit public, créée en 2007, intervient dans plusieurs domaines pour permettre aux personnes concernées de maintenir, stimuler ou rétablir leur autonomie, comme leur état de santé. L’atout principal de NOMAD est donc d’offrir à ses clients une prise en charge globale et ce, où qu’ils habitent dans le canton de Neuchâtel. Cela comprend les soins infirmiers, les soins de base (comme la toilette notamment) et l’aide et soutien (ménage courant par exemple). Pour répondre aux besoins spécifiques de chacun, l’institution a aussi du personnel spécialisé dans les domaines de la stomathérapie, diabétologie et de la psychiatrie/psycho-gériatrie.

Nouveau processus de prise en soin pour 2019

L’institution s’est considérablement développée en dix ans: quelque 500 collaborateurs et collaboratrices, rien que sur le terrain, parcourent plus de 1’800’000 km en moyenne par année, pour plus de 5’600 clients. Un développement aussi massif que rapide a forcément eu un impact sur le nombre d’intervenants auprès des clients et le besoin croissant de coordination. Pour assurer un meilleur suivi de la clientèle, et une plus grande proximité, NOMAD a revu son processus de prise en soins pour 2019.
Concrètement, le rôle de l’infirmier ou de l’infirmière sera renforcé pour lui permettre d’avoir une vue globale de la situation du client. Il ou elle deviendra ainsi son interlocuteur ou interlocutrice principale, ainsi que de son médecin, ses proches et de tout autre partenaire. Pour cela, il ou elle gérera une micro-équipe d’une dizaine de personnes, composée des différents corps de métiers nécessaires aux soins à domicile. Grâce à cette nouvelle organisation du travail, le personnel infirmier suivra au plus près les clients dont il sera « référent » et sa responsabilité sera clairement établie. Surtout, les clients retrouveront ainsi plus souvent des visages familiers lors des différentes visites.

Changement de management

Cette adaptation du mode de prise en soins va de pair avec une plus grande autonomisation et responsabilisation du personnel, toutes fonctions confondues. Elle transformera en profondeur le management de toute l’institution qui deviendra plus « libérant » ou « responsabilisant ». Un vrai changement culturel s’annonce donc ces prochaines années.

Vers le développement de nouvelles prestations pour le futur

Cette réorganisation en profondeur de la prise en soin est une étape dans l’évolution de NOMAD. Des prestations à fortes valeurs ajoutées seront mises en place à moyen terme, allant de la réadaptation à domicile à l’aide aux proches aidants, en passant encore par les soins palliatifs. En accord avec sa mission, l’institution veut ainsi rester une porte d’entrée majeure vers une gamme étendue de services nécessaires au bien-être et à l’autonomie de sa clientèle à domicile.
 


Date de création: 1er janvier 2007, loi NOMAD
Statut de la société: Institution publique
Nombre de collaborateurs: environ 600
Site internet: www.nomad-ne.ch


Dirigeants

Luc Schenker
NOMAD

Luc Schenker

Président du Conseil d’administration

Economiste de la santé, ancien directeur financier du CHUV, Luc Schenker préside depuis 2017 le Conseil d’administration de NOMAD dont il est membre depuis 2010.

Gabriel Bader
NOMAD

Gabriel Bader

Directeur général

Pasteur de formation, Gabriel Bader a repris la Direction de NOMAD en 2013, après avoir été président du Conseil synodal de l'Eglise réformée évangélique neuchâteloise (EREN).

Nicolas Chevrey
NOMAD

Nicolas Chevrey

Directeur général adjoint et Directeur opérationnel

Fort de son expérience de chef de l’Unité IRM du CHUV et de directeur de la Haute Ecole Arc Santé, Nicolas Chevrey a rejoint NOMAD en mars 2019.

Top