11.02.2019, 08:15

Franches-Montagnes remporte le derby contre Uni Neuchâtel

chargement
Marc Gaudreault et sa troupe ont été dominés par le HCFM.
Par pac gde

HOCKEY SUR GLACE En attendant les play-off, le HC Université Neuchâtel et Saint-Imier s’inclinent.

Malgré la défaite à domicile face à Franches-Montagnes, le HC Université Neuchâtel a pu tirer des enseignements intéressants en vue des imminents play-off.

Dès le premier engagement, la rencontre est partie sur des bases rapides. Les deux équipes ont proposé un jeu vif, les Aigles résistant vaillamment aux assauts de leurs adversaires. Il a fallu une maladresse défensive pour que les Taignons ouvrent la marque. Malheureusement, dès la mi-match, le rythme de la partie s’est considérablement modifié, la faute à un arbitre très «créatif». Pourtant, bien que les Neuchâtelois aient joué près de quatre minutes à 3 contre 5, ils ont su se défendre efficacement, limitant leur défaite.

«C’était le duel attendu», explique l’entraîneur des Neuchâtelois, Marc Gaudreault. «Lors de nos rencontres de play-off, nous allons devoir réaliser le match parfait pour avoir une chance de nous imposer.»

Une «fessée» à domicile

Cela s’est encore moins bien passé pour Saint-Imier, «fessé» 8-0 à domicile par Berthoud.

A cause de cette défaite, le HC Saint-Imier n’a pas été en mesure de maintenir sa quatrième place au classement. Ce qui signifie que les «Bats» vont perdre l’avantage de la glace lors des play-off. Les protégés de Michael Neininger vont retrouver ce mardi le même adversaire, une équipe au jeu rugueux qui ne convient visiblement pas aux Imériens.

Les Imériens ont pourtant bien entrepris la rencontre, poussant les visiteurs à l’erreur. En marquant les premiers, ils auraient semé le doute dans la formation de Berthoud. Mais voilà, entre l’intention et la réalisation, il y a un pas que Saint-Imier n’a pas franchi. C’est dans le mental que les Imériens devront se montrer forts. Dans la réalisation aussi. Ils devront aller où ça peut faire mal. Ils n’ont que peu de temps pour y parvenir.pac gde

Université Neuchâtel – Franches-Montagnes 0-3 (0-1 0-2 0-0)
Patinoires du Littoral: 183 spectateurs.
Arbitres: Hug; Kuonen, Micheli-Jeannet.
Buts: 19e Siegrist (Beuret) 0-1 ; 27e Maillard (Hostettler, Orlando) 0-2; 34e Schegg (Siegrist, à 5 contre 3) 0-3.
Pénalités: 11 x 2 minutes contre Université (pénalités de banc (3x), Bernasconi (2x), Koch, La Spina, Leuba, Tomat, Pittet, Vuilleumier) et 1 x 10 minutes (Tomat); 6 x 2 minutes contre Villars.
Université Neuchâtel: Fragnoli ; Vuilleumier, Tomat; Girardin, Rochat; Kohler, Leuba ; Stamm, Rebetez, E. Shala ; Bernasconi, Wunderlin, La Spina; L. Shala, Pittet, Koch; Tanner.
Notes: Université Neuchâtel sans Buthey, ni Marion, blessés, mais avec Pittet (Juniors Elites HCC, licence B). Franches-Montagnes change de gardien à la 41e minute (Nanchen pour Hentzi).

 

Saint-Imier – Berthoud 0-8 (0-2 0-4 0-2)
Clientis Arena: 191 spectateurs.
Arbitres: Bielmann; Mengual / Meusy.
Buts: 2e Mächler (Sommer) 0-1. 20e Roy Moser (Mächler) 0-2. 22e S. Moser (Mächler, Sommer) 0-3. 25e (24’22) Mächler (Weber, Delb à 5 contre 4) 0-4. 25e (24’53) Brunner (Kovac à 5 contre 4) 0-5. 29e Brunner (Manco, Lüdi) 0-6. 51e Hirsbrunner (Stephan Moser, Sommer) 0-7. 58e Roy Moser (Hirsbrunner, Weber) 0-8.
Pénalités: 9x2’ + 10’ (Camarda) contre St-Imier et 6x2’ contre Berthoud.
Saint-Imier: Dorthe (24’53 Rebstein) (40’00 Dorthe); Ast, Kolly; Fluri, Pelletier; Tanner, S. Leuenberger; Morin, Fuchs, Camarda; Steiner, L. Pécaut, Q. Pécaut; Vuilleumier, Y. Vallat, J. Vallat; Meyer, Humbertclaude, B. Leuenberger.
Notes: Saint-Imier sans Struchen (blessé), Schneider (vacances).

Top