03.06.2018, 17:32

Tir et danse aux Abbayes de Buttes et Môtiers

chargement
Le cortège de l'Abbaye de Buttes, le 2 juin 2018.

Tradition À Môtiers, 42 tireurs se sont déplacés. Ils étaient moins nombreux à Buttes, mais pas de quoi refroidir l'ambiance.

Tradition suisse par excellence, le tir était célébré ce week-end au Val-de-Travers. Tandis que la Fête de l’Abbaye de Môtiers se déroulait samedi, celle de Buttes continue encore ce lundi 4 juin.

Si le tir est à l’origine de ces manifestations, il n’est pas toujours évident de le promouvoir. À Buttes, Christian Reber, caissier de la société de tir du village, se dit déçu du nombre de tireurs, à peine une vingtaine cette année: «Depuis deux ou trois ans, nous n’arrivons plus à les attirer. Il faut dire que nous n’avons pas été tellement actifs pour relancer les gens.»

42 tireurs à Môtiers

Selon lui, «l’Abbaye de Buttes est plutôt devenue une fête de village. Nous souhaiterions que le tir fasse venir du monde, mais nous devrons être plus dynamiques.» Cela dit, le reste des animations ont toujours du succès. Samedi, après le cortège, «ça a dansé jusqu’à quatre heures!»

Du côté de Môtiers, le capitaine de l’Abbaye, Thierry Sandoz, est ravi: «ça s’est très bien passé.» Si la fréquentation a été «optimale», Thierry Sandoz est, au contraire de Christian Reber, particulièrement ravi du nombre de tireurs: «Ils ont été 42. C’est la moyenne des bonnes éditions.»

A une époque où «les stands de tir disparaissent à cause des coûts d’entretien importants», le capitaine trouve important de «soutenir ces manifestations historiques». Et, selon lui, «le tir continue d’attirer les gens à notre manifestation. L’Abbaye leur permet de s’entraîner.» À condition de motiver les troupes.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top