09.10.2019, 13:37

Affaire «Chrome»: 36 ans de prison requis contre les quatre trafiquants de drogue présumés

chargement
Le procès en appel se déroule sous haute surveillance cette semaine au Château de Neuchâtel.

Justice 36 ans de prison au total pour les quatre trafiquants de drogue présumés: c’est ce qui a été requis ce mercredi devant la Cour pénale neuchâteloise, qui se penche sur l’affaire Chrome.

36 ans de prison au total pour les quatre trafiquants de drogue présumés au lieu des 39 ans requis en première instance: c’est ce que la procureure de l’affaire Chrome a demandé ce mercredi matin devant la Cour pénale du canton de Neuchâtel

Trois des quatre prévenus risquent ainsi la même peine que celle requise l’an dernier. Le bras droit du chef de bande présumé encourt 8 ans de prison au lieu des 11 ans requis il y a un an. «La période criminelle retenue est plus courte cette fois-ci», justifie la procureure. 

Lors de son réquisitoire, celle-ci a insisté sur le fait que l’agent infiltré n’a nullement poussé les prévenus au crime et à lui fournir les cinq kilos de cocaïne. Elle a ajouté que s’ils n’ont pas agi en bande – ce qui n’avait pas été retenu en première instance –, «alors il n’y en aura jamais». 

Les plaidoiries commencent ce mercredi après-midi. 

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

JusticeAffaire «Chrome»: «L’agent infiltré a bousillé la vie d’une famille»Affaire «Chrome»: «L’agent infiltré a bousillé la vie d’une famille»

JusticeAffaire «Chrome»: le juge neuchâtelois doit se récuserAffaire «Chrome»: le juge neuchâtelois doit se récuser

JusticeLa procureure neuchâteloise de l’affaire «Chrome» ne sera pas récuséeLa procureure neuchâteloise de l’affaire «Chrome» ne sera pas récusée

Drogue«Chrome», l’affaire de trafic de drogue qui questionne la justice neuchâteloise«Chrome», l’affaire de trafic de drogue qui questionne la justice neuchâteloise

Top