19.06.2017, 17:56

Génétique: tous les chats du monde ont un ancêtre commun et il vivait au Proche-Orient

chargement
Nos chats domestiques ne sont pas des chats sauvages européens qui se sont adaptés à notre vie sédentaire. Ils sont arrivés chez nous en provenance du Proche-Orient.

 19.06.2017, 17:56   Génétique: tous les chats du monde ont un ancêtre commun et il vivait au Proche-Orient

etude Une vaste étude scientifique a permis de déterminer que tous nos chats domestiques ont un ancêtre commun et il vient du Proche-Orient. Il s'est approché de l'homme devenu agriculteur, dont les récoltes attiraient les souris. Et il s'est installé durablement.

La Suisse compte environ 1,4 million de chats domestiques, le monde 500 millions. Des chercheurs viennent d'identifier leur ancêtre commun au terme d'analyses génétiques sur plus de 200 spécimens.

Premier éclaircissement: notre compagnon préféré ne descend pas des chats sauvages européens (Felis silvestris silvestris) mais de régions plus lointaines: du Proche-Orient.

"Tous les chats domestiques sont les descendants d'une race sauvage du Proche-Orient, appelée Felis silvestris lybica", a expliqué à l'AFP Eva-Maria Geigl, chercheuse CNRS à l'Institut Jacques Monod à Paris, coauteur de l'étude publiée lundi dans Nature Ecology & Evolution.

 

A la naissance de l'agriculture

Pour trouver cet ancêtre commun à tous les minous d'appartement, une équipe internationale de chercheurs a engagé une vaste étude génétique de plus de 230 spécimens anciens. Des chats venant d'un peu partout et ayant vécu sur une période allant de -10'000 ans à la première moitié du XXe siècle.

Selon les chercheurs, le rapprochement entre le chat sauvage et l'homme s'est opéré à la naissance de l'agriculture, il y a 10'000 ans, quand les chasseurs-cueilleurs ont commencé à vivre dans des habitations sédentaires.

Les félins se sont rapprochés des villages naissants pour y manger les rongeurs, eux-mêmes attirés par les stocks de céréales cultivées par l'homme. L'homme, trop heureux de se débarrasser de ces nuisibles - synonyme de perte de récolte et de maladie - n'y a rien trouvé à redire. La relation homme/chat était née.

 

Deux grandes vagues

Selon les chercheurs, ces chats ont ensuite conquis le monde en deux grandes vagues distinctes. "Tout d'abord, nous avons observé que le chat du Proche-Orient a commencé à se propager lorsque les premiers agriculteurs ont commencé à migrer vers l'Europe" vers 4400 avant J.-C., explique la chercheuse.

ATS

À lire aussi...

CirculationLa Chaux-de-Fonds: il veut éviter un chat et percute une voitureLa Chaux-de-Fonds: il veut éviter un chat et percute une voiture

mystérieuxFribourg: un loup, six renards, un milan, un chat et un blaireau retrouvés morts à Jaun, enquête pénale ouverteFribourg: un loup, six renards, un milan, un chat et un blaireau retrouvés morts à Jaun, enquête pénale ouverte

RonronthérapieJapon: une entreprise héberge des chats pour lutter contre le stress de ses employésJapon: une entreprise héberge des chats pour lutter contre le stress de ses employés

AnimauxUn chat tombe dans la Tamise à Londres: l'incroyable réactivité d'un ouvrierUn chat tombe dans la Tamise à Londres: l'incroyable réactivité d'un ouvrier

TaïwanTaïwan: une nouvelle loi interdit la consommation, l'achat ou la possession de viande de chien et de chatTaïwan: une nouvelle loi interdit la consommation, l'achat ou la possession de viande de chien et de chat

Top