08.06.2017, 16:23

Transports: le Canadien Bombardier va supprimer 650 postes de travail en Suisse, principalement à Villeneuve et Zurich

chargement
L'usine Bombardier de Villeneuve est touchée par ces suppressions d'emplois.

 08.06.2017, 16:23   Transports: le Canadien Bombardier va supprimer 650 postes de travail en Suisse, principalement à Villeneuve et Zurich

choc Selon le syndicat Unia, le constructeur de trains canadien Bombardier va supprimer 650 emplois en Suisse, principalement à Zurich et à Villeneuve, où une trentaine de postes fixes seraient concernés.

Le fabricant canadien de matériel ferroviaire Bombardier va supprimer environ 650 emplois en Suisse. Les sites de Villeneuve (VD) et Zurich sont particulièrement touchés.

Les trois quarts des emplois sont des postes temporaires, a précisé Bombardier jeudi dans un communiqué. Ces suppressions vont être réalisées d'ici à fin 2018.

Cette restructuration des services administratifs et autres secteurs connexes vise "l'optimisation de la structure du site au niveau international" pour en "améliorer la compétitivité", a indiqué Bombardier.

Tous les sites en Suisse sont concernés par la restructuration. Les deux sites de Zurich et de Villeneuve sont maintenus en tant que pôles de développement et de production, ajoute la multinationale canadienne.

Une procédure de consultation va s'ouvrir vendredi. Unia va rencontrer le personnel et ses représentants afin de sauvegarder le plus grand nombre d'emplois possible, a annoncé le syndicat dans son propre communiqué. Bombardier compte à ce jour 1300 employés en Suisse, selon Unia.

Une trentaine de postes fixes à Villeneuve

Le syndicat Unia et les représentants des employés s'investiront pour maintenir le plus grand nombre de postes de travail possible chez Bombardier.

"Une trentaine de postes fixes seraient concernés à Villeneuve", a expliqué à l'ats Isabelle Smekens, secrétaire syndicale à Unia. Le site vaudois perdrait aussi de nombreux postes de travailleurs temporaires.

Ces suppressions d'emploi sont liées à la réorganisation stratégique du groupe au niveau mondial, a ajouté la syndicaliste. L'an dernier, le constructeur aéronautique et de matériel ferroviaire canadien avait annoncé une vaste restructuration touchant quelque 7500 postes dans le monde.

La séance d'information de jeudi avec la direction s'est "bien passée", selon la secrétaire syndicale. "Un dialogue a été établi avec l'entreprise", a-t-elle précisé. La période de consultation du personnel s'ouvre vendredi. Unia va rencontrer rapidement les représentants des employés, puis consulter le personnel sur la stratégie à suivre.

ATS

À lire aussi...

Grande-BretagneBombardier remporte un contrat ferroviaire de plus d'un milliard de francsBombardier remporte un contrat ferroviaire de plus d'un milliard de francs

Top